Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MES VOYAGES

LE BRESIL

LA TUNISIE

LE MAROC

LE SENEGAL

PUNTA CANA

CUBA

L'INDONESIE

LE SRI LANKA

 

 

11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 14:26
Médinet Habou est une cité proche de Thèbes en Égypte, sur
la rive ouest du Nil, en face de la cité moderne de Louxor.
Aujourd'hui, on la connaît surtout pour le temple des millions
d'années du pharaon Ramsès III qui fut bâti à proximité d'un sanctuaire plus ancien dédié à Amon; c'est ce temple qui
donna son nom au site.
Le temple de Ramsès III adopte un plan qui sera le prototype des grands temples des périodes ultérieures : deux grands pylônes séparant deux cours aux péristyles, précédant la zone du sanctuaire.

La première entrée, porte monumentale encadrée des deux imposants môles du grand pylône, donne dans une cour ouverte bordée de deux portiques. Le premier au nord est composé de pilastres enserrés de statues massives de Ramsès III représenté en position osiriaque mais vêtu du pagne royal et coiffé d'une couronne solaire.

Le second au sud est composé de colonnes papyriforme à
chapiteaux ouverts et forme le portique royal. En effet le mur comprend une « fenêtre des apparitions », ainsi que deux portes donnant sur un palais royal qui se trouve à l'extérieur du temple.
Il devait être utilisé par le souverain et la cour lors des
cérémonies qui se déroulaient ici chaque année lors de la
« Belle Fête de la Vallée », l'une des principales fêtes de Thèbes. 

Le second pylône mène dans une seconde cour péristyle dans
laquelle se trouvaient autrefois des colosses royaux.
L'ensemble de ces cours a conservé sa couverture ce qui a
protégé durablement les fresques et reliefs du temple.
Ainsi on peut admirer des plafonds au bleu profond constellés
d'étoiles, des scènes religieuses et militaires sur les murs qui
ont gardé une fraicheur extraordinaire. De même la plupart
des colonnes ont conservées leur pigments ce qui nous
permet d'avoir une idée assez précise de l'aspect d'un temple
dans l'antiquité. Chaque mur, chaque colonne, chaque
plafond, chaque corniche, chaque hiéroglyphe, tout était

peint de couleurs vives.Petite anecdote : Les soldats étaient souvent récompensés selon le nombre d'hommes tués lors d'un combat. Pour prouver leur valeur, ces guerriers présentaient les mains de ceux qu'ils avaient tué.
Dans certaines autobiographies laissées dans les tombes de ces soldats, ceux-ci affirmaient avoir participé dans telle ou telle campagne et avoir "présenté tant de mains" à pharaon. En retour, ils leur était souvent donné des esclaves ou des médailles d'honneur.

Cette seconde cour donnait à travers un portique à une troisième entrée, cette fois sans pylône, qui menait à l'hypostyle - laquelle a perdu son plafond. En effet en l'an -27, l'ensemble de la région fut victime d'un séisme qui affecta la plupart des monuments de Thèbes. Médinet Habou n'y échappa pas et la salle hypostyle s'effondra.
Elle est aujourd'hui réduite aux premières assises des colonnes qui restent cependant imposantes et est entourée d'une série de
chapelles qui ont été restaurées et qui, elles, ont conservé leurs décors peints. Le sanctuaire a lui aussi souffert des vicissitudes de l'histoire et si on peut reconnaître son emplacement dans l'axe de
la première hypostyle, le naos à lui disparu.

A proximité de ce temple, nous pouvons admirer les
magnifiques colosses de Memnon (malheureusement en travaux...
la photo ci-dessous n'est pas de moi mais c'est quand
même plus beau sans les échafaudages !)

Partager cet article

Repost 0
Published by michel27 - dans photos de voyage
commenter cet article

commentaires

MES VOYAGES

L'EGYPTE

LA CRETE

MADERE

LES CANARIES

LA REUNION

L'ÎLE MAURICE

LE PAYS BASQUE

L'ESPAGNE